Nouvelles

Le climat organisationnel, plus que jamais prioritaire!

publié il y a 6 mois
par lbreault
Le climat organisationnel est un aspect fort bien connu de nos organisations, mais très souvent négligé. La pandémie a imposé une prise de conscience nécessaire et importante pour la santé physique et psychologique de nos employés.

Les mises à pied résultant d’un ralentissement des activités dans certains domaines et la précarité des emplois ont eu des conséquences importantes sur nos organisations. Les invalidités, l’isolement social et la perte de motivation, entre autres, ont été en hausses1. Une recrudescence quant aux dénonciations de climat malsain a également été observée au cours de la dernière année. À la lumière de ces constats, qu’il s’agisse de situations ponctuelles ou récurrentes, les dirigeants ont tout intérêt à agir et à offrir un environnement propice au bien-être, où le personnel se sent valorisé, investi, écouté et mobilisé. Nous sommes tous d’accord avec ce principe; mais comment peut-on concrètement le mettre en pratique?

Le climat organisationnel représente la perception et la valorisation qu’ont les employés de leur milieu de travail. Cette perception est influencée par la personnalité de l’organisation et la culture de gestion et de collaboration. Plusieurs facteurs peuvent être analysés afin de mieux comprendre la santé de l’entreprise. Le sentiment d’iniquité, le respect, la bienveillance, la reconnaissance et la définition des rôles figurent parmi l’ensemble des éléments teintés par nos paradigmes qui ont une incidence sur le climat organisationnel. Se rajoutent également les enjeux rencontrés en cours de route, comme une restructuration, un changement au niveau de la haute direction ou encore une pandémie. C’est donc l’amalgame de tous ces facteurs qui nous définit en tant qu’organisation.

Réaliser une démarche de diagnostic du climat organisationnel

La proactivité est le mot à retenir dans cette démarche, notamment en contexte virtuel où le pouls de nos organisations est difficilement perceptible. En tant que gestionnaire, on doit s’interroger sur nos décisions et leurs impacts, poser des questions et, surtout, être prêt à recevoir des réponses.

Le sondage de mobilisation est un outil prisé qui vise à mesurer le niveau de mobilisation. Il offre aux employés l’occasion de s’exprimer anonymement à l’égard de leur milieu de travail, des relations qu’ils entretiennent avec les gestionnaires et leurs collègues, ainsi que de leur vision de l’entreprise. Cet outil permet également aux gestionnaires de comparer les résultats d’une période à l’autre et de s’assurer que les actions mises en place produisent des résultats positifs. En tant que gestionnaire, vous gardez ainsi une visibilité sur ce qui importe le plus à vos équipes afin de maintenir ou de rétablir un climat de travail sain et, par le fait même, de fidéliser vos meilleurs talents.

Ce sondage peut aussi être accompagné de rencontres individuelles ou de discussions avec un groupe ciblé en vue de préciser les informations recueillies par le biais du sondage qui sont susceptibles de générer des problématiques plus importantes.

La combinaison de ces deux approches permet une collecte d’informations plus exhaustive, ainsi que de confirmer ou d’infirmer les hypothèses de départ quant à la nature des enjeux.

L’analyse des constats dégage inévitablement des actions concrètes à mettre en place pour maintenir un climat favorable au sein de l’organisation. La haute direction doit impérativement prendre en charge la mise en œuvre de ce plan d’action. La rigueur avec laquelle cette démarche sera réalisée s’avèrera, sans le moindre doute, proportionnelle au succès rencontré.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Attention! Il ne faut jamais crier victoire trop vite. En effet, le climat organisationnel est en constante mouvance. Nous nous devons de rester aux aguets pour qu’il demeure favorable, car il peut se détériorer en un clin d’œil et, une fois miné, engendrer la démotivation et la démobilisation.

Un climat de travail sain ne doit pas reposer uniquement sur les épaules des gestionnaires. C’est une culture d’entreprise à laquelle tous les acteurs organisationnels doivent adhérer.

Andrée-Anne Jeannotte

 

1 https://oce.uqam.ca/pandemie-marche-travail-competences/

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant
© 2021 Solertia | Partenaire de croissance. Tous droits réservés. Politique de confidentialité. Agence web : Pixel Circus