• Accueil
  • Articles
  • Le coronavirus (COVID-19) au travail : les obligations de l’employeur et du service des RH

Nouvelles

Le coronavirus (COVID-19) au travail : les obligations de l’employeur et du service des RH

publié il y a 3 mois
par juliet
Le 30 janvier 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une « urgence de santé publique de portée internationale », alors que le nombre total de cas déclarés atteignait le chiffre inquiétant de 90 893, y compris 3 110 morts confirmés[1]. Comme pour la grippe saisonnière, COVID-19 est une maladie respiratoire qui se propage par le biais de gouttelettes de liquide provenant du nez et de la bouche d’une personne infectée. En date du 18 mars 2020, plus de 207 000 cas ont été confirmés à travers le monde, et ce, répartis dans 150 pays. La Chine, l’Italie, et l’Iran étant les trois pays les plus touchés jusqu’à présent. Aujourd’hui, l’Ontario rapportait 214 cas, et le Québec en signalait 94[2]. Les préoccupations sont croissantes quant à une pénurie mondiale d’équipement de protection individuelle réservé aux professionnels de la santé en raison d’une forte augmentation de la demande et des coûts.

Étant donné ces statistiques, on peut aisément comprendre que certains puissent être anxieux et ressentir de la peur quant au fait de travailler dans des espaces clos en compagnie de personnes qui pourraient être affectées par la maladie. Ces personnes évitent les transports publics ainsi que les endroits achalandés. Le lieu de travail ne fait pas exception, et l’on peut comprendre l’inquiétude des employés à se rendre au travail. Compte tenu de la gravité de la situation, quelles sont vos obligations en tant qu’employeur et/ou professionnel des RH?

Obligations des employeurs et des employés

L’employeur a l’obligation de veiller à la santé et à la sécurité de ses employés en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Il sera donc nécessaire de déterminer les risques potentiels, d’en faire l’évaluation, et de mettre en place des mesures de contrôle et de prévention au sein de votre entreprise.

Il peut également être pertinent de rappeler à vos employés leur devoir de contribuer à assurer la santé et la sécurité sur le lieu de travail[3]. Si l’employé ne respecte pas la directive mise en place, il peut être sanctionné par des mesures disciplinaires.

Notez bien qu’un employé peut également exercer son droit de refus de se présenter au travail s’il croit que des risques pour sa santé et sa sécurité au travail sont présents, et si l’employeur n’a pas mis en place des mesures pour réduire les risques.[4]

La communication est essentielle

Si ce n’est pas déjà chose faite, le moment est venu de transmettre des messages clairs, directs et en continu à votre personnel. Informer et sensibiliser le personnel au sujet du virus, y compris quant aux risques (ils sont faibles au Canada), aux symptômes (fièvre, toux, difficulté à respirer) et aux méthodes de prévention (distanciation sociale et hygiène adéquate) constitue une aide cruciale dans la gestion du stress. Il est également recommandé de placer, dans les toilettes, des affiches indiquant la bonne façon de se laver les mains, ainsi que de mettre à disposition du gel antibactérien dans l’ensemble du bureau. Si un membre du personnel vous fait part de ses inquiétudes, écoutez-le et rassurez-le. Lorsqu’il est possible, vous pouvez effectuer des arrangements avec les employés qui ne se sentent pas à l’aise de venir travailler au bureau.

Faites preuve de souplesse

S’il n’a pas déjà été imposé de fermer les lieux de travail et si un employé ou un groupe d’employés expriment leur inquiétude quant au fait de travailler au bureau, il est maintenant temps d’offrir des mesures flexibles de travail. Outillez les employés afin qu’ils puissent effectuer du télétravail et tenez les réunions à distance. Cela nécessitera de travailler de près avec votre département des TI et d’offrir des formations sur les nouvelles méthodes de travail. Si une politique encadrant le télétravail n’est pas officiellement en œuvre au sein de votre organisation, envisagez d’offrir cet avantage aux employés pour une durée raisonnable, le temps que le virus soit endigué. Malgré cette période difficile, ne vous étonnez pas d’enregistrer une hausse de la productivité et du niveau de satisfaction chez vos employés, car il a été démontré que le télétravail procure de nombreux avantages[5].

Attention à la discrimination

Quelques cas de discrimination ont été rapportés, notamment à l’endroit des personnes d’origine chinoise au Canada[6]. Il sera pertinent de réitérer auprès de vos employés la présence et la pleine application de votre politique de prévention du harcèlement psychologique ou sexuel et de traitement des plaintes. Il sera également important de sensibiliser vos employés à l’égard de la Charte des droits et libertés de la personne qui stipule l’interdiction de discriminer une personne en raison de son origine ethnique. Il vous faudra donc, en tant que dirigeant et/ou professionnel des RH, rester à l’affut des attitudes et des comportements des employés afin de prévenir, de cibler et de corriger tout agissement pouvant porter atteinte à ce droit fondamental de la personne.

 

Wendy Glaser, M.Sc., CRHA, directrice, consultation en RH – Ontario

& Camille Durocher-Bundock, M.Sc., CRIA, consultante en RH

 

[1] World Health Organization, www.who.int

[2] https://ici.radio-canada.ca/info/2020/coronavirus-covid-19-pandemie-cas-carte-maladie-symptomes-propagation/

[3] https://www.csst.qc.ca/prevention/secteur/construction/Pages/loi_reglement_normes.aspx

[4] https://www.csst.qc.ca/prevention/droits_obligations/Pages/droits_refus_execute_travail.aspx

[5] Benefits of Telecommuting For The Future of Work, Forbes, July 20, 2017.

[6] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1501673/canadiens-nouvel-an-chinois-communaute-discrimination-toronto

Abonnez-vous à notre infolettre dès maintenant
© 2020 Solertia | Partenaire de croissance. Tous droits réservés. Politique de confidentialité. Agence web : Pixel Circus